CHRONOLOGIE DE LA CAMPAGNE



-247 / -238 [Procession de la Justice]
. Arrivée de Tyr, dieu de la guerre et de la justice, dans les Royaumes, par un portail près de l’actuelle Alaghôn en Turmish, connue sous le nom de Procession de la Justice où il mène une force de deux cents archontes à travers le Bief de Vilhon.

-37 [Année des Patriotes]
. Alaghôn, le premier village répertorié dans ce qui deviendra la nation du Turmish, est fondée par plusieurs clans marchands entreprenants, comme port de commerce libre de l’interférence et des taxes unthérites. Il devient rapidement un centre de négoce de la Mer Intérieure.

. Ce qui n’était au départ guère plus qu’un point de relâche pour les navires sur leur route vers le sud lointain devient brusquement un port majeur qui permet d’envoyer les biens dans les terres vers les tribus nomades des Plaines Étincelantes et les nains qui résident dans les Montagnes Orsraunes. Des villages s’élèvent le long de la route de négoce, et la population du futur Turmish augmente.

1 [Année du Lever de Soleil]
La Pierre Levée est érigée par les elfes de Cormanthyr et les humains des Vaux. Début du Calendrier des Vaux (CV).

20 [Année de la Fureur Déchue]
Iljak (Chondath) est la première cité importante établie avec pour objet le commerce dans le Bief de Vilhon. Les villages qui sont éparpillés dans le pays alentour fusionnent rapidement avec le port dans l’espoir d’améliorer leur qualité de vie. Les fermiers qui ont décidéde faire des cultures à l’extérieur de la cité sont sans cesse repoussés par la population toujours croissante d’Iljak. Il reste quelques villages en dehors d’un rayon de quatre-vingts kilomètres de la cité. Cela marque la fin de l’exode à grande échelle des jhaamdathi et le début des efforts pour bâtir un royaume humain le long des rives du Bief de Vilhon.

37 [Année du Sombre Venin]
. La cité portuaire de Hlondeth est fondée à l’extrémité ouest de la Voie de Turm (maintenant connue comme Halondar), la route venant d’Alaghôn.

49 [Année de la Joute Mortelle]
. D’autres cités ont poussé le long des routes de négoce dans le Bief de Vilhon. Hlondeth s’établit à la fois comme une cité portuaire et un lieu majeur le long de la Voie Turm, une route construite entre Hlondeth et Alaghôn. Les cités de Mussum, Samra, et Arrabar naissent le long du rivage sud-est du Bief de Vilhon ; Daroush, Torl, et Asple s’établissent sur le rivage nord-ouest du Bief

75 [Année de la Mort Tenace]
La Fièvre du Brouillard ravage le sud de Féerûne, le Calimshan, le Lac de Vapeur, le Bief de Vilhon, le Chessenta, et le Shaar.

Dans le Bief de Vilhon, le brusque accroissement de la population amène toutefois ses propres problèmes. Une peste se répand à travers le Bief, tuant plus de cinquante pour cent de sa population en moins de dix ans. Des changements radicaux doivent survenir si la population humaine du Bief veut survivre
Les sages estiment que la peste est transmise par les rats et autres vermines qui infestent les plus grandes cités. Les prêtres prétendent que c’est un
courroux divin qui s’est abattu sur le peuple en raison de son adoration de l’or. Les pêcheurs affirment que c’est l’eau du Bief elle-même qui est à blâmer. Chacun, semble-t-il, à une explication différente pour la calamité qui lui tombe dessus.

Le clergé d’Eldath reprend les choses en main, améliorant grandement les moyens de stockages et de purification de l’eau à travers toutes les villes importantes du Bief.

125 [Année du Ferbois]
. La cité d’Ormath est établie dans les Plaines Étincelantes.

La population de Hlondeth monte en flèche alors qu’une route commerciale – la Folie des Piquiers – est construite entre les deux cités. Alaghôn se trouve elle-même éclipsée par une ville qu’elle a aidée à créer.

132 [Année des Treize Orgueils Perdus]
. Fondation officielle du Turmish.
Dempster Turmish se déclare maire d’Alaghôn. Pendant des années le jeune aristocrate a bâti une armée de mercenaires et vendu ses services au plus offrant. Maintenant, il l’utilise pour lui-même. Il envoie rapidement ses mercenaires contre deux autres nobles d’Alaghôn. Une guerre civile brève et sanglante éclate en Alaghôn, et Dempster en émerge comme dirigeant incontestable

137 [Année de la Destinée du Roi]
Iljak [Chondath) a un gros problème. Non seulement d’autres cités poussent autour d’elle, mais Samra et Mussum rivalisent pour les mêmes produits commerciaux. Au douzième jour de Flammerige, l’armée d’Iljak engage les forces Mussum le long du Rivage de Sable. La bataille fait rage pendant une quinzaine, sans qu’aucune partie ne soit capable de conclure l’affrontement.

L’impasse s’achève au début du mois d’Eleasias quand l’armée de Samra pille la cité d’Iljak, et attaque alors les forces d’Iljak sur le flanc gauche non
protégé. L’armée d’Iljak se rend, et les forces réunies de Mussum et Samra asservissent les survivants. Tandis qu’Iljak brûle, les survivants de la cité
sont vendus comme esclaves.

139 [Année des Courtisanes Décidées]
. La déforestation du Bois de Chondal bat son plein. La cité de Shamph est établie le long du Corridor d’Émeraude, une route s’étendant de Hlath à Arrabar.
Shamph devient une cité de stockage et de préparation pour le bois de construction récolté dans le Bois de Chondal. Depuis là, les biens sont remorqués par
des chariots vers les cités d’Arrabar, Samra et Mussum.

143 [Année de la Princesse Souriante]
. Les bûcherons, de ce qui va devenir le Chondath, sont arrêtés dans leur progression par une grande force d’elfes qui empêche leur travail de coupe d’arbres. Les elfes sauvages du Bois de Chondal font leur première apparition dans la politique du Bief de
Vilhon

. Le Seigneur Anthony Illistine a accédé à un grand pouvoir dans la région du Bief de Vilhon, et il a l’intention de prendre le contrôle de tout le rivage sud-est du Bief. Avec les elfes interdisant de nouvelles coupes de bois dans le Bois de Chondal, Illistine a saisi l’opportunité pour établir une alliance entre les cités libres de la région.

144 [Année de la Peur et de la Flamme]
. Alors que les pluies hivernales tombent sur le Bois de Chondal, la puissante alliance des cités libres de Chondath s’abat sur la forêt. La plus proche cité, Ariel-Than, est brûlée jusqu’au sol, ses quelques survivants s’enfonçant plus profondément dans les bois. Selon les histoires elfiques, plus de deux mille elfes perdent leurs vies aux mains des envahisseurs. Ceux qui ont survécu, à ce qu’on dit, se sont enfuis vers la cité
capitale de Rucien-Xan, un lieu elfique mythique dans les profondeurs du Bois du Satyre qui n’a pas encore été découvert

. Alors que la source en bois est rétablie, Illistine est dans une position idéale pour prendre le contrôle de toute la région. Six mois après la victoire de la Bataille des Larmes d’Elfes, le Seigneur Anthony Illistine est nommé Gouverneur du Chondath. Les cités-états d’Arrabar, Mussum, Samra et Shamph se retrouvent unifiées sous la bannière d’un seul dirigeant.

. Le Chondath est fondé

145 [Année du Port des Pirates
. Dempster continue sa campagne pour conquérir la région du Vilhon. Il étend son contrôle pour inclure toutes les basses terres jusqu’à la cité de Hlondeth.

. Sur le rivage opposé, Hlondeth est occupée à préparer la guerre. L’armée en marche de Dempster Turmish avance le long de la Voie de Turm, aussi tranquille qu’un géant des collines à une convention de rots. De manière inattendue, une petite partie de l’armée prend la Passe de Lilit et s’empare du village de Daroush sans coup férir. Le reste de l’armée commence à dresser le camp autour de la cité fortifiée de Hlondeth.

. Le dirigeant de Hlondeth, un seigneur de guerre humain du nom de Gestin, surveille l’approche de l’armée du Turmish avec quelque amusement. Il sait qu’un siège de la cité est un non-sens à moins de pouvoir contrôler la Baie de Barattage, les eaux entourant Hlondeth. Gestin est aussi résolu à ne perdre aucun homme pour quelque chose d’aussi excessif qu’une guerre avec Alaghôn.

. Gestin avertit nombre de pirates de la Mer Intérieure qu’il sait que la marine d’Alaghôn va faire voile vers Hlondeth. Il conclue même un marché avec nombre de capitaines de ces navires pirates, leur promettant un port sûr s’ils l’aident pour à mettre un terme à la menace qui pèse sur Hlondeth. Un port sûr pour un navire pirate n’est pas une petite promesse ; plus de soixante navires répondent à l’appel de Gestin.

. Les pirates et la flotte de Hlondeth rencontrent la marine d’Alaghôn dans le Détroit de Rivages Lointain, un étroit passage entre l’île d’Ilighôn et la pointe des Montagnes Aphrunn. Les flottes combinées de Hlondeth et des pirates parviennent à défaire la marine d’Alaghôn dans une victoire à la Pyrrhus qui ne fait rien de plus que garantir que Hlondeth vivra ou mourra selon les actions des armées des deux puissances.

. Cette tactique permet à Hlondeth de se ravitailler par la mer et de tenir face à l’armée des assiégeants.

. Les historiens ont depuis longtemps spéculé sur le fait que Gestin savait que sa flotte serait estropiée par une rencontre avec la marine d’Alaghôn. Son accord avec les pirates, théorisent-ils, était simplement une acceptation du seul recours disponible pour lui. Sur le fond, il a obtenu le soutien des pirates sans que cela ne lui coûte rien.

. Le bruit court aussi que les navires d’Alaghôn transportaient de l’or pour établir une trésorerie à Hlondeth. En dépit de nombreuses tentatives pour localiser le Croisé des Étoiles, son trésor reste non revendiqué au fond du Détroit de Rivages Lointains.

. L’armée d’Alaghôn qui mène le siège autour de Hlondeth attend pendant plus d’un mois avant de faire demi- tour et rentrer chez elle. Incapable de bloquer le port – et la décision de Dempster de ne pas amener d’engins de siège – laisse peu d’alternatives. Hlondeth est sauvée, cette fois ci.

. La puissance politique de Gestin est sans rival le long des côtes sud du Bief. Le commerce, légal et pirate, fleurit dans la région.

. Une puissante famille de Hlondeth qui vit de l’exploitation du marbre nuance émeraude des proches Montagnes Orsraunes profite aussi de l’accroissement du commerce. La Maison Extaminos cherche à se placer dans une position qui lui permette de prendre le contrôle de la lucrative cité. Malheureusement, le succès de Gestin dans sa guerre contre le Turmish empêche toute manoeuvre politique.

150 [Année de la Bibliothèque Perdue]
Le Turmish a reconstruit sa flotte en prévision du moment où il pourra porter une autre attaque au coeur de Hlondeth. Alors que l’armée se rassemble pour le départ, Dempster Turmish meurt dans son sommeil. Le gouvernement passe à sa femme, Florentine Dempster, qui annule immédiatement l’attaque et plaide pour une solution plus pacifique.

. Les dirigeants du Chondath envoient des colons sur le site qui deviendra le Sespech pour s’assurer une réserve de chevaux destinée à sa cavalerie

154 [Année de la Vieille Taupe Jalouse]
. Ce siècle de vide dans le commandement du Turmish devient connu comme les Eaux Calmes. Le Chondath établit la cité de Manteaugris près des Eaux du Nâga pour approvisionner son armée en chevaux. Pendant ce temps, les bûcherons de Chondath coupent de plus en plus profondément vers le coeur du Bois de Chondal. Illistine meurt mais est remplacé par son fils dans une transition de pouvoir sans anicroches.

. Les villages de Turmish croissent et prospèrent, payant les taxes aux maisons nobles à temps quoi qu’il arrive. À Hlondeth le négoce fleurit, et toute la région commence à la regarder comme le joyau de la couronne de leur assemblée.

. Ormath devient un important lieu de halte pour les caravanes et les mercenaires le long de la Folie des Piquiers. La cité de Lheshayl devient un autre centre de civilisation dans les Plaines Étincelantes, et fournit en chevaux les troupes de mercenaires qui font d’Ormath leur base d’opérations.

. Le commerce en plein développement enrichi grandement les humains du clan Extaminos, si bien qu’une série de patriarches issu de cette maison agrandit la villa familiale, transformant leur manoir originel en temple flamboyant consacré à Ilmater.

. Dame Florentine Dempster du Turmish est assassinée. La direction politique du Turmish va et vient entre les diverses maisons marchandes. Aucune, semble-t-il, n’est assez puissante pour établir un contrôle décisif sur la région. La politique intérieure permet au reste du Bief de s’agrandir fortement dans les années suivantes.

200 [Année des Flammes qui Lèchent]
. L’enclave druidique du Cèdre qui Parle, dédiée à Sylvanus, est établie dans les profondeurs de la Forêt de Gulthmère. Elle devient rapidement un lieu populaire pour les initiés commençant leur carrière dans l’église.

257 [Année de la Montagne Parlante]
Le silence des Eaux Calmes est brisé par l’éruption du Mont Ugruth, un volcan situé près de la cité de Hlondeth. Selon une histoire druidique du Cèdre qui Parle, la puissante éruption "noircit les cieux pendant des mois, enlaçant nos jours et nos nuits

. L’éruption a aussi d’autres conséquences. La famille Gestin, qui a gouverné pendant plus de cent ans, se trouve brutalement sans pouvoir. Les diverses églises qui ont soutenu son règne décident maintenant que les dieux sont contrariés. Le changement est demandé par le peuple.

. Juste alors que la famille Extaminos pensait qu’elle pouvait prendre le contrôle de la cité-état indépendante, la puissance du Chondath tombe sur Hlondeth. La famille Illistine a utilisé l’éruption comme couverture pour déplacer ses troupes et sa marine, et les mettre en position de prendre le contrôle du “joyau de Vilhon”.

. En un court laps de temps, La Maison Gestin de Hlondeth perd le contrôle du pouvoir après plus d’un siècle de règne, et est remplacée à son tour par la Maison Illistine du proche Chondath. Ce qui à son tour amène l’abrogation du traité entre la cité-état de Hlondeth et les pirates de la Mer Intérieure qui accordait à ces derniers un port sûr.

260 [Année des Pierres sans Soleil]
. Le Chondath établit deux nouvelles villes frontières près de la frontière toujours décroissante du Bois du Satyre, Timindar et Orbech. Ariton Maliwick, Grand Druide de Gulthmère, envoie un sévère avertissement à la famille Illistine en regard de la coupe continuelle du Bois du Satyre. Cet avertissement, et ceux qui s’ensuivent, sont ignorés

. Une ruée vers l’or et l’argent dans les Montagnes des Ailes Profondes sert de catalyseur pour encore une autre ville importante de Vilhon. Lachom sert comme l’appel d’un port sans accès à la mer pour les mineurs de cette chaîne de montagnes. Avant que des murs d’enceinte puissent être construit, l’armée du Chondath arrive et en prend le contrôle

267 [Année de l’Ombre de Baine]
Le désastre frappe le royaume de Chondath. Les villes forestières de Timindar et Orbech sont toutes les deux détruites par des elfes attaquants depuis leBois de Chondal. Les quelques survivants de la Bataille des Arbres Tombés se retirent à Shamph avec un message des elfes du Bois du Satyre : “N’avancez pas davantage dans notre domaine”.

. Laviar Illistine, roi actuel du Chondath, est outré. Il rassemble immédiatement une armée de dix mille hommes, principalement diverses compagnies de mercenaires, pour pénétrer dans le Bois de Chondal et donner une leçon aux elfes. Ses mercenaires ont le droit de garder tout butin libre de taxes pour service rendu à la couronne. Ils ont des instructions pour rendre justice, mais ce sont les elfes qui sont les maîtres.

. Les deux forces se battent au Massacre du Heaume Brisé, environ cinquante miles à l’intérieur du bois de Chondal. Les mercenaires chondathiens rencontrent peu de résistance comme ils marchent vers le coeur des défenses elfiques. C’est seulement quand les géants des bois leur ferment la retraite qu’ils savent qu’ils ont des ennuis. En moins d’un jour, les forces de Chondath sont réduites à rien. Seuls deux cents hommes
s’échappent

. Sans moyens pour négocier efficacement avec les géants, Laviar est obligé de se concentrer sur les autres types de négoce. Nombre de bûcherons restant se déplacent vers le nord et fondent la cité de Hlath près de Boisnone. Bien que pas aussi luxuriant que le Bois de Chondal, il leur fournit un moyen de survie. Cela les oblige aussi à rechercher des moyens de préserver le fragile Boisnone, car il n’est pas aussi abondant que le Bois de Chondal
*
270 [Année des Avertissements Ignorés]*
. Laviar commence à masser des troupes à Hlondeth au pied du Turmish. Cette action ne passe pas inaperçue, et les maisons marchandes rivales d’Alaghôn s’unissent sous la bannière d’Alesam Mischwin. Quand l’armée de Laviar marche vers le nord, les forces du Turmish sont prêtes à la recevoir.

. La rencontre est connue comme l’Impasse, aucune partie n’arrive à prendre le dessus sur l’autre pour déclarer la victoire ou reconnaître la défaite. L’armée du Turmish se replie dans la cité de Xorhun et se positionne entre l’armée opposée et le riche pays du Turmish. La dépense monétaire pour maintenir les deux armées est énorme, mais le Chondath cède le premier. La perte de ses opérations de coupe de bois sauve le Turmish d’une campagne continuelle.

278 [Année de la Bannière Tombante]
. La population du Vilhon monte en flèche et il devient évident pour la famille Illistine que la nourriture doit être acquise à d’autres sources s’ils veulent garder le contrôle. S’ils ne peuvent pas trouver de nourriture localement, ils doivent envoyer leurs armées dans les terres riches en nourriture

. Les nations environnantes et les autres cités-états indépendantes ont également relevé ce problème. La solution est d’aider à former le Chondath et le reste du Bief à ce jour.

. Depuis que les compagnies de mercenaires peuvent faire des choses que les patrouilles régulières ne peuvent pas faire, des milliers de mercenaires “sont achetés” pour servir comme milices privées. Même le Turmish ne résiste pas à vendre ses mercenaires, et bientôt les puissances avoisinantes découvrent un moyen de garder les masses du Bief de Vilhon sous leur contrôle.

285 [Année de la Fierté Gaspillée]
. La nation esclavagiste de Nimpeth est fondée et devient la première cité-état du Bief de Vilhon à résister avec succès à la puissance du Chondath. De nombreuses tentatives de s’en emparer militairement s’avèrent vaines. Au fil du temps, la famille Illistine de l’Empire de Chondath la néglige tout simplement et l’utilise pour la même chose que tout un chacun – les esclaves. Nimpeth est pourvu de nombreux enclos d’esclaves pour garder les esclaves avant leur voyage vers le nord sur la Mer des Étoiles Déchues et au—delà. En outre, sa propre famille régnante entretient ses propres esclaves pour entretenir ses vignes en pleine croissance. Nimpeth devient la communauté de villégiature du Vilhon : riche, décadente et puissante.

. Arrabar devient également puissante, mais son pouvoir réside dans la politique du royaume. La famille Illistine est très sagace et assez habile dans l’art de la politique pour laisser ses ennemis dans l’ignorance aussi bien de leur prochain mouvement que dans la crainte de leurs propres positions. La cité est connue comme “Arrabar l’Étincelante”, à travers tout le Vilhon, un centre de savoir et de prestige. Elle adopte rapidement le goût de Nimpeth pour les esclaves.

300 [Année du Soleil Tardif]
Un collège de bardes, nommé l’Academia Vilhonus est fondé à Arrabar et démarre une mode répandue qui continue à ce jour. Pour séparer les étudiants instruits des esclaves et des autres gens “moindres”, le collège commence à marquer ses étudiants avec un simple point peint sur leur front. Un point indique que la personne peut lire, deux qu’elle peut écrire, et trois qu’elle peut utiliser la magie. Cette pratique est une coutume turmite établie aujourd’hui, et n’est plus simplement considérée comme une marque à la mode.

. Bien sûr, le fait de dessiner un point sur le front de quelqu’un peut être fait par n’importe qui, sans se soucier s’il possède la capacité que la marque indique. Cela devient la pratique – et elle continue comme telle aujourd’hui – pour les gardes et les nobles d’arrêter les gens dans la rue et de leur demander de prouver qu’ils sont capables de lire, d’écrire ou d’utiliser la magie. L’incapacité d’accomplir la tâche équivaut à une sentence de mort immédiate

. Le Chondath tente à deux occasions de plus de s’emparer du Turmish, mais renonce quand il devient évident que la confrontation militaire avec son voisin sera vaine. Alexander Illistine, l’actuel dirigeant de la famille régnante, propose une compétition pour satisfaire la soif de sang du pays pendant qu’il reste en paix. Il propose qu’une fois tous les quatre ans à la Rencontre des Boucliers, le jour après la nuit de la mi-été, les forces du Turmish et du Chondath se rencontrent à Sabline, une plage située au sud de Hlondeth. Chaque royaume doit amener douze compagnies de mercenaires de cent
hommes chacune pour gagner dans un simulacre de guerre. Le vainqueur de la compétition, reçoit certains privilèges commerciaux et les ressources initialement revendiquées ainsi qu’une dîme d’esclaves. Cet événement se poursuit jusqu’à nos jours.

320 [Année du Plumage Brillant]
. Les cités de Nleeth et Amah sont fondées pour servir de centres d’entraînement pour les forces participant aux Jeux. Nleeth devient le camp de base pour les forces turmites, mais le Chondath fonde la cité de Reth pour entraîner ses propres champions. Amah devient une cité neutre où les autres cités-états indépendantes amènent leurs guerriers. Cette forme de “divertissement” devient un passe temps très populaire pour les citoyens de tous les royaumes. Il leur permet de s’asseoir et de regarder en paix alors que les unités militaires de chaque bord combattent pour la suprématie. Cela garde aussi la population de mercenaires basse, ce qui accroît la sécurité interne des diverses cités états et pays. Cela crée une force de combattants d’élite qui sont spécialement entraînés dans ce qui devient finalement une arène de combat

326 Année des Massacres Secrets
. Dans les Plaines Étincelantes, les cités d’Ormath et Lheshayl se rencontrent sur le Champ des Larmes pour une dispute territoriale sur les pâturages de leurs chevaux. Les deux forces de vingt-cinq mille hommes se battent pendant plus d’une semaine avant qu’une force extérieure – la tribu wemic Dixpattes – repousse les deux parties du champ de bataille.

. Depuis, tous les ans au mois de Tarsakh, les dirigeants des trois Cités Libres des Plaines Étincelantes (Lheshayl, Ormath et Assam) se rencontrent sur la Colline de la Mémoire. Les wemics, les centaures et les thri-kreen envoient aussi une délégation à la Colline, ainsi que l’Enclave d’Émeraude. Une fois tout le monde rassemblé, les dirigeants discutent de tous les problèmes qui sont survenus depuis l’hiver dernier

352 [Année du Joueur de Chalumeau qui Danse]
. Un incendie éclate dans la cité d’Alaghôn et cause des dommages considérables aux entrepôts et aux chantiers navals. Il faut plus d’une décennie pour réparer les dégâts, tandis que les nobles se querellent pour savoir qui va payer les coûteuses réparations. Pendant cette période de dix ans, l’activité des pirates est florissante le long des côtes du Turmish.

374 [Année de l’Homme Pensif]
Fondation de l’Enclave d’émeraude
. L’église de Sylvanus bâtit un lieu de pèlerinage – la Maison de Sylvanus, aussi nommée la Maison en Chêne – sur l’île d’Ilighôn durant une cérémonie à la nuit de la mi-été. La maison est établit comme un conclave pour les druides qui peuvent changer de forme et voler au-dessus de l’île. C’est aussi un moyen pour l’église de Sylvanus de garder un oeil sur l’ensemble du trafic maritime de la région.

380 [Année de la Position Prudente]
. Les commerçants chondathiens aident à établir les cités de Chondathan et Chancelgonte en Sembie.

400 [Année du Bouclier Bleu]
. Un appel à l’aide des négociants qui ont établi les cités de Chondathan et Chancelgonte arrive dans le Vilhon. Les raids orcs et gobelins ont mis à mal les défenses des cités de négoce. À moins que quelque chose ne soit fait pour arrêter la menace, les deux cités vont disparaître.

. Le Turmish fait face à ses propres problèmes avec les gobelinoïdes, combattant de petites bandes d’orcs et de gobelins qui tentent d’établir leur territoire à l’intérieur de ses frontières, aussi n’est-il pas en mesure d’envoyer une quelconque armée pour aider les cités-états naissantes du nord. Le Chondath cherchant à la fois à étendre ses limites et à occuper ses forces, envoie près de la moitié de son armée vers le nord.

. Pendant quinze ans les défenseurs de la future Sembie combattent les hordes nonhumaines, les repoussant dans les forêts et montagnes proches. Finalement, la plus grande partie des gobelinoïdes est rabattue vers les montagnes des Pics du Tonnerre, permettant aux cités-états de développer leurs exploitations forestières.

472 [Année des Celliers Pleins]
. Au début du printemps, lors d’une nuit connue comme le Soir de la Peste Affolante, un autre désastre frappe la nation de Chondath. Mussum, une des cités portuaires les plus populaires de la région, souffre d’une peste qui tue plus de soixante-quinze pour cent de la population en une seule nuit. Les quelques survivants fuient la cité et font route vers le petit village d’Iljak. Mussum restera à jamais vide. Même aujourd’hui, rares sont ceux qui se risquent dans les ruines de Mussum. De temps en temps, des vagabonds qui ont pénétré dans les ruines croulantes sont trouvés morts le long de la route, victimes de l’étrange peste qui teinte la peau en vert clair, gâtant le corps avec des marques et des abcès. Les remèdes aussi bien traditionnels que magiques se sont montés inefficaces contre la mortelle maladie. Les morts marchent dans les rues de Mussum.

512 [Année de la Chute de la Wyverne]
. Le Turmish est envahit par une gigantesque horde orc du clan Chandellekairn des Montagnes Orsraunes. Les villes de Shaus, Marikor et Bouclier-Intimidant sont détruites ; seul Bouclier-Intimidant sera reconstruit. Les orcs sont finalement mis en déroute pendant les mois de l’été déclinant alors qu’ils tentent de fortifier leur position dans les ruines de Bouclier-Intimidant.

522 [Année du Traître Démasqué]
. Les druides de Gulthmère envoient une délégation à la capitale du Turmish, Alaghôn, et demandent que les turmites cessent l’exploitation du bois. La forêt, expliquent-ils, ne peut se régénérer elle-même vu la vitesse à laquelle les humains la coupent. Ils sont accompagnés dans leur requête par une trentaine d’elfes de la cité de Xorhun

. Promettant de considérer le problème dans une tribune ouverte, le souverain du Turmish, Arton Githsbaie, convoque tous les Seigneurs de Turmish à une réunion. Cette réunion n’est guère plus qu’une façade politique pour apaiser les druides de Sylvanus ; aucune promesse n’est échangée

527 [Année des Guenilles]
. Alors que la rhétorique des druides s’accroît et que les Seigneurs de Turmish se chamaillent, la cité de Hlondeth est attaquée par une source inattendue – les Kobolds de la Légion de l’Étoffe en Loque. La Légion a toujours été une source de problèmes pour les négociants de la région, mais personne ne savait qu’ils étaient devenus aussi nombreux jusqu’à ce qu’ils envahissent au crépuscule, à travers le système d’égouts, la cité pendant le printemps. Plus de mille personnes meurent aux mains des kobolds dans les premières heures de l’attaque. Des chariots en feu bloquent les routes, et le palais du gouverneur brûle comme un phare pendant la nuit. À l’aube, tout le quartier de la cité où demeure l’élite sociale est en ruines, mis à part les murs nuance émeraude du seigneur paladin Shevron Extaminos. Il laisse entrer tous ceux qui arrivent à sa porte, du simple paysan au plus puissant aristocrate

. À la fin de la première semaine du siège des kobolds, Shevron est étonné d’avoir pu tenir aussi longtemps. La bataille s’est déroulée selon les conditions des kobolds. Tout ce qu’il a fait c’est observer depuis son enceinte fortifiée et repousser les attaques. Il a besoin de quelque chose de radical pour les repousser au loin.

. Depuis qu’il est enfant, Shevron Extaminos a une affinité particulière avec les reptiles. Son enceinte comprend des milliers de serpents qu’il garde dans un jardin retiré. Quand il désire méditer dans la paix et le calme, il vient dans son jardin avec ses serpents.

. Shevron prie pendant des heures Ilmater, son protecteur, sur l’inspiration et la conduite à tenir. Il la trouve dans les serpents qui rampent tout autour de lui

. Quand il émerge de son sanctuaire, une masse grouillante de serpents rampe derrière lui. Alors queles kobolds se ruent en avant, Shevron ordonne d’ouvrir les portes et il les charge. Les kobolds meurent tout autour de lui comme les serpents se répandent dans l’armée rassemblée des créatures maléfiques. Les défenseurs de la Maison Extaminos se précipitent derrière les serpents

. Le quartier du gouvernement de Hlondeth est libéré du contrôle des kobolds cette nuit, mais Shevron lui même est tué pendant la bataille. Les serpents disparaissent aussi, mais aucun défenseur de la maison n’est rapporté tué par les serpents. En quelques jours, le reste de Hlondeth est débarrassé des kobolds Les survivant à l’attaque des kobolds ont une grande haine envers le Chondath pour le manque de soutien pendant le raid. Bien que les premières tentatives pour réclamer l’indépendance échouent, Hlondeth finira par y parvenir quatre-vingt-sept ans plus tard.

. Hlondeth est surnommée la Cité des Serpents suite à la victoire de Shevron Extaminos, aidés par des serpents, sur les kobolds des Orsraunes.

614 [Année du Sceptre Brisé]
Hlondeth devient finalement indépendante du Chondath.

680 [Année de la Longue Marche]
. Le Chondath trouve beaucoup de ses forces de mercenaires impliquées dans les batailles qui ont finalement mené à la fin du Second Empire Unthéric. Beaucoup de mercenaires chondathiens rentrent chez eux, cette fois pour de bon, après la Campagne de la Côte Nord. Le Chondath commence à concentrer ses efforts sur la Sembie naissante – les cités-états de Chondathan et Chancelgonte.

710 [Année du Trône Renversé]
. Un portail venant des Abysses s’ouvre au-dessus du palais de Port-Ponant et une vaste horde de guerriers tieffelins s’enfuit à travers lui, vivement poursuivis par une petite compagnie de tanar’ris. Une grande partie du palais est détruite durant le conflit qui en résulte, et le Roi Thartryn Ilistar I périt dans de mystérieuses circonstances pendant l’incendie. Bien que finalement les démons soient bannis dans les Abysses et le portail fermé, le gros de l’armée tieffelin survit au combat, en bien meilleure forme que les propres forces de la cité. En moins d’une quinzaine, le chef des tieffelins, le cambion
Iyachtu Xvim, s’empare du trône de Port-Ponant et les rejetons survivants de la maisonroyale Ilistar sont emmenés en exil. Une fois le trône sien, le Roi Démon impose son autorité draconienne sur la globalité de la cité, un règne de tyrannie en accord avec sa revendication de Fils de Baine.

711 [Année du Désespoir des Elfes]
. Tard dans l’automne de cette année, l’Armée des Ténèbres (menées par les trois nycaloths) dévaste les colonies minières et marchandes de la région occidentale de la Mer de Lune. Tôt en hiver, les premières incursions en Cormanthor ont débuté.

. Fete de la Lune : La Guerre des Larmes débute avec la Campagne des Massacres Septentrionaux au moment où l’Armée des Ténèbres assaille de nombreuses patrouilles d’elfes et détruit de nombreux villages et enclaves claniques de Cormanthor

Début de l’assaut, mené par les nycaloths, de l’Armée des Ténèbres sur Myth-Drannor

714 [Année du Destin Funeste]
Cette douzième et dernière campagne, remportée par l’Armée des Ténèbres, dure trente et un jours. La campagne finale des elfes et de leurs alliés contre l’Armée des Ténèbres voit le rétablissement de la Cour Elfique comme centre du pouvoir elfe en Cormanthyr alors que Myth-Drannor tombe sous le siège de l’Armée des Ténèbres. Avec le massacre de l’armée et de la cavalerie, peu peut être fait contre le Siège de l’Ombre, qui descend
sur Myth-Drannor le vingt-et-unième jour de Kythorn Le Siège dure jusqu’au Vol Final, comme les hordes de l’Armée des Ténèbres
maintenant sans dirigeants se pressent simplement sur les derniers défenseurs de Myth- Drannor par sauvagerie et simple poids du nombre. Seuls deux cents elfes et alliés des elfes sur les trois mille qui sont restés pour défendre la Cité des Chants parviennent à s’échapper. Ces survivants perpétueront la mémoire de ces tragiques événements.

. Chute de Myth-Drannor. Un nombre minuscule de magiciens et autres réfugiés s’échappe vers Ascalcorne et Lunargent.

715 [Année des Mâchoires Affamées]
. Fondation d’Assam dans les Plaines Étincelantes par des habitants d’Ormath et Lheshayl

717 [Année du Courroux du Druide]
Un groupe de magicien ayant réussi à s’élever aux plus hautes fonction du Pays, dirigeant maintenant le « Sénat de la Constellation » lance une attaque concerté contre « l’Enclace d’Emeraude » dont ils refusent l’autorité. Les forces de Turmish entrent en opposition frontale avec celles des druides de Sylvanus, connues aujourd’hui comme l’Enclave d’Émeraude. Les dirigeants du Turmish ordonnent à une partie de leur armée d’attaquer les druides dans leur sanctuaire du Cèdre qui Parle dans la Forêt de Gulthmère. Alors que l’armée marche à travers les Montagnes Orsraunes, elle est attaquée et mise en déroute par l’Enclave et leurs alliés géants. Une force navale envoyée à l’île d’Ilighôn subit un destin semblable aux mains d’élémentaux d’eau qui éperonnent leurs navires sur les récifs environnants

. Les batailles perdues coûtent à la plupart des magiciens leur tête, mais elles établissent aussi l’Enclave d’Émeraude comme une puissante force de la région. Dans les années qui s’ensuivent, l’Enclave s’établit dans le Bois de Chondal et le Bois d’Hiver, faisant des demandes écologiques aux nations environnantes qui persistent jusqu’à aujourd’hui.

724 [Année du Prisonnier Désentravé]
Les deux magiciens survivant du Treuils du Turmish mènent un assaut contre l’île d’Ilighôn, espérant y détruire la présence druidique. Il leur en coûte leurs vies, mais à ce moment là, ce sont les sorts des druides qui les défont. Les guerriers qui ont suivi les mages – et à qui on a permis de vivre pour raconter l’histoire – rapportent que leurs objets magiques et leurs sorts ne fonctionnaient pas. La magie des druides se montre toutefois bien plus efficace

727 [Année du Trône Dérobé]
L’appel à la Croisade de la Triade à lieu, voyant de nombreux paladins et guerriers saints se rassembler dans les bastions traditionnels de leur foi à travers tout le Téthyr et le Bief de Vilhon

729 [Année de la Corne Tordue]
. Une armée, dédiée à Tyr, Torm et Ilmater, menée par le paladin Sarshel Elethlim, porteur de Dornavver, voyage par mer jusqu’à l’Impiltur ravagé et pousse la Horde Écailleuse à combattre. Individuellement, en groupes et même en petites armées, les paladins voyagent au nord-ouest vers le Cormyr (venant du Téthyr) et Chondathan (venant du Bief de Vilhon). Puis ils traversent le Bief du Dragon vers Procampur, puis Tsurlagol, puis les côtes des bordures occidentales d’Impiltur. L’armée ainsi rassemblée compte près de huit mille lames. Des milliers de soldats prennent la mer, très peu en reviendrons deux années plus tard à la fin de cette croisade et les rares survivants seront marqué à vie.

734 [Année du Cerf Majestueux]
.A nouveau une levée d’ost et un appel aux compagnies de mercenaires est lancé, par l’héritier légitime de la ville de Porponant plus au nord chassé 24 ans plus tôt par le fils du dieu Baine, mi homme mi démon. A nouveau des légions se lèvent pour repousser les armées démoniaques.

. À la veille d’Herbeverte, le règne du Roi Démon (Iyachtu Xvim) s’achève brutalement suite à l’apparition soudaine du Mage Maintisseuse dans la salle du trône de Port-Ponant. Le magicien légendaire et le roi se réclamant être le Fils de Baine combattent du crépuscule à l’aube, dévastant une grande partie du port de la cité, comme des nappes de brillantes flammes vertes courent à travers des quartiers entiers de la cité. Maintisseuse n’émergera jamais des débris que leur combat a créé, mais, bien que son corps ne soit pas retrouvé, quelques-uns uns croient que le sorcier est vraiment mort. Le Roi Xvim émerge des ruines de son palais portant d’horrifiantes blessures et revendiquant une magnifique victoire.
. Toutefois, la revendication du trône de Port-Ponant soutenue par le Roi Démon se montre creuse lorsque lui et ses troupes les plus loyales sont contraints de fuir PortPonant en raison de l’attaque d’une armée de mercenaires qui a été assemblée hors des murs de la cité tandis que le conflit se déroulait la nuit d’avant. Menés par Farnath Ilistar II, un arrière arrière-petit-fils du Roi Farnath Ilistar I descendant du plus jeune demi-frère du Roi Belhendar, l’armée marche dans Port-Ponant affrontant une résistance symbolique. Farnath II est proclamé roi par acclamation de la population, refondant la dynastie Ilistar dans le processus.

754 [Année des Rêves de la Mi-Été]
.A travers tout le Turmish, le bon peuple se réjouit et c’est le cœur plein d’allégresse que les festivités battent leur plein depuis plusieurs mois déjà.
Mille années viennent bientôt de s’écouler. L’ombre de l’année 753 du Calendrier des Vaux, l’année des Conflits selon Alaundo le Sage s’efface peu à peu. Mille ans qui ont vut l’arrivée de Tyr, dieu de la Justice, jaillissant d’un portail près de l’Alaghôn moderne, la citée sainte, Capitale du Turmish. Il mena une force composée d’anges et d’archontes le long du Bief de Vilhon dans une tentative pour pacifier le monde, connue sous le nom de Procession de la Justice. De cette grande purge est née l’alliance sacrée de la Triade.

Mille ans qui ont vu l’ascension de Torm, le Juste, le Saint Justicar, dieu des Paladins et ennemi de la corruption au statu de divinité.

Le Millénaire de Fer marqué par la souffrance touche à sa fin et l’avènement du Millénaire de la Foi approche.

Nous sommes en l’année 999 du Calendrier de Fer, un mouvement de ferveur populaire né des contrées lointaines et défavorisées a multiplié les fidèles et les croyants.

Cette réussite est l’oeuvre, de l’Archonte Logrus Lherne, Grand Maitre du Culte de Torm. Son influence traverse à présent les Royaumes s’appuyant sur ses vaillants Chevaliers du Jugement, véritable ordre de protection et d’évangélisation ainsi que sur un programme caritatif intense. Ses prêtes offrent le gîte et le couvert aux démunis, ses juristes prodiguent leurs conseils aux marchands et ses scribes sont les témoins assermentés des alliances et des contrats.

Les cérémonies de l’Apothéose célébreront l’ascension de Torm et marqueront le passage à l’an 1000 du calendrier de Fer

CHRONOLOGIE DE LA CAMPAGNE

Turmish - Les Rêves de la mi-été Evrat